Mairie de Luisant
Mairie de Luisant

La collectivité s'engage pour votre santé !

Après un diagnostique approfondi réalisé par le service espaces verts, la municipalité a fait le choix de l'exemplarité avec l'arrêt total et définitif de l'utilisation des produits phytosanitaires sur l’ensemble des espaces publics de la commune. L'utilisation de ces produits pour l'entretien des voiries est proscrit depuis plusieurs années. La commune a décidé d'étendre ces pratiques jusque dans les stades et les cimetières.

Zéro pesticide, encore plus de nature à Luisant

Tolérer quelques herbes, c'est protéger notre environnement et notre santé. Dans une commune qui s'emploie à ne plus utiliser de pesticides, la présence de flore spontanée sur les trottoirs, au pied des arbres ou dans les cimetières n'est pas le signe d'un manque d'entretien mais celui d'un nécessaire changement de nos paysages. Ces herbes ne sont pas mauvaises :
elles sont spontanées, utiles à la biodiversité et doivent retrouver leur place dans l'espace urbain.

Ne plus appliquer de désherbant, c'est possible !

Luisant met en œuvre des techniques alternatives douces et sélectives. Cette gestion différenciée est une façon de gérer les espaces verts indépendamment en prenant en compte leur typologie et en appliquant un soin particulier à chacun. C'est une gestion des espaces verts plus proche de la nature et plus respectueuse de l'environnement. Le travail quotidien des agents municipaux renforce l'engagement de la commune à préserver son cadre de vie. Mais chacun peut agir sur son environnement.

Embellir les rues et limiter l'intervention manuelle : végétalisons nos murs et nos trottoirs

Outre le fait de favoriser la nature en ville, et de limiter vos interventions pour ôter les herbes devant votre habitation, cette opération présente plusieurs avantages.

• Des avantages esthétiques :

Participer à l'embellissement de sa façade, c'est aussi participer à l'embellissement de sa rue en choisissant les végétaux qui habilleront votre trottoir. Des couleurs apparaîtront ainsi au fil des saisons, égayant nos rues minéralisées.

• Des avantages sociaux :

En jardinant sur le trottoir, on s'expose aux regards, on éveille la curiosité des passants et de nos voisins, créant ainsi du lien avec son entourage.

• Des avantages écologiques :

L'installation des végétaux en pied de mur devient un micro habitat accueillant les insectes, qui attireront à leur tour les oiseaux. Autre bénéfice, les plantes fixent le carbone émis par les gaz d'échappement, c'est toujours cela de moins dans l'air et dans nos poumons ! Le parterre créé en pied de mur limite l'imperméabilité du sol et, contrairement à ce que l'on pourrait penser, les végétaux assainissent le mur en absorbant l'humidité.


Les pieds d'arbres préservés

Toujours dans l'idée de limiter l'intervention des agents et de favoriser le bien-être de nos arbres, nous avons choisi de laisser pousser la végétation spontanée et de la faucher une fois par an en septembre. Cette pratique est la plus favorable à la santé de l’arbre, qui n’est plus blessé par le passage des engins, et favorise le retour de la biodiversité. La microfaune (les insectes) et la flore peuvent accomplir leur cycle complet de développement, au profit l’un de l’autre.

Il ne s’agit pas d’un abandon mais bien d’une remise en question des pratiques de gestion du patrimoine arboré et du couvert enherbé de la ville.


Avec la mise en œuvre de ces pratiques naturelles, l'aspect des cimetières va être modifié.

Sur l'ensemble des sites (cimetières et stade), des herbes spontanées apparaîtront entre deux passages de binette. Il ne s’agira pas d’un manque d’entretien mais le signe d’un sol sain. 

 


Gestion différenciée au stade jean Bouin

Avec la mise en œuvre de ces pratiques naturelles, l’aspect du stade va être modifié.

Vous trouverez :

• des zones de fauches tardives en septembre, octobre ou novembre pour favoriser la biodiversité en protégeant la microfaune, la nidification des oiseaux, et la diversification de la flore,

• une zone d’expérimentation d’engazonnement des versants de la piste de BMX au printemps 2019,

• des pieds d’arbres non tondus, pour laisser la végétation spontanée se développer, et fauchés une fois par an en septembre,

DU MICRO-TRÈFLE POUR DE GRANDES VICTOIRES ?

La gestion du terrain d’honneur se veut plus respectueuse des usagers. Des méthodes alternatives à l’utilisation des pesticides sont mises en place, comme l’implantation du micro-trèfle. Cette légumineuse capte l’azote de l’air et le restitue aux racines des graminées. Nourri en permanence, le gazon est plus vigoureux, plus dense, plus tolérant au stress et au piétinement.