Mairie de Luisant
Mairie de Luisant

Le samedi 9 septembre 2017, la commune a rendu un vibrant hommage à Raymond Poirier. 

Élus, agents, famille, Luisantais, ont répondu à l'invitation de Monsieur Massot et de la collectivité à honorer la mémoire de ce grand homme. Une plaque commémorative a été élaborée et fixée le long des espaces verts qui bordent la rue portant son nom, face au nouveau groupe scolaire.

INAUGURATION DE LA RUE RAYMOND POIRIER

inauguration rue raymond poirier luisant

 

EXTRAIT DE L'HOMMAGE DE FRANCOIS ROUILLON A RAYMOND POIRIER

hommage rouillon poirier luisant" Je suis très heureux d’être parmi vous pour inaugurer la rue Raymond Poirier, avec qui j’ai oeuvré, autant que possible, durant 4 mandats. C’est avec beaucoup d’émotion que je partage ce moment avec mes anciens collègues : Pierre Léger, qui lui aussi a été 24 ans à ses côtés, Yves Doury, Jean-Claude Jousset, benjamin de l’équipe en 1965, Mr Pommery, Christian Marceau, André Cognard, Jeanne-Marie Pasquier, Micheline Mollet, Michel Sibel, Roger Goudet.

A l’époque où je suis entré au Conseil municipal, la ville commençait son extension et comportait deux fois moins d’habitants qu’actuellement. Les qualités de gestionnaire de Raymond Poirier lui ont permis de développer la commune comme jamais jusqu’alors. Visionnaire, il a modelé la ville qui a rapidement été baptisée « Le Neuilly Chartrain » ce dont il était très fier.

Il m’a raconté plusieurs fois avoir été beaucoup marqué par la période de la guerre d’Algérie quand il devait annoncer aux familles de bien tristes nouvelles et c’est là que l’on voit que la vie d’un Maire peut-être fait de joie mais aussi de moments douloureux.

Raymond Poirier était très impliqué dans les activités sportives et scolaires. Il a favorisé le développement du Lac Omnisports et de ses sections. Il est aussi à l’origine de la construction de l’école Saint-Exupéry, du foyer Charles Péguy et de la base de loisirs, des centres équestres, sans oublier l’implantation du collège et du lycée, bien aidé à l’époque par M. Maurice Dousset, le président du Conseil régional.

Il avait aussi un attachement fort à la fanfare municipale, la "batterie fanfare" comme on disait à l’époque. Celle-ci a comporté jusqu’à cinquante membres et était une fierté dans tout le département et bien au delà. Il aimait beaucoup la musique classique et avait joué dans une harmonie à Chartres. N’oublions pas non plus le Club de l’Amitié qu’il a créé sur Luisant.

En plus d’être un bon gestionnaire, Raymond Poirier était pédagogue et humaniste, un véritable homme de dialogue, un très bon orateur et c’était aussi un incroyable danseur. Avec tout le respect que je vous dois, voilà un point qui le différencie de vous M. Massot !

Raymond Poirier était très attaché à sa famille. Il n’était pas rare que nous en parlions en rentrant à pied, tard le soir, après les conseils municipaux. Avec son épouse, il portait beaucoup d’affection à ses deux petites-filles, et je suis content de voir que Marie a fait le déplacement pour honorer sa mémoire. Espérons que ces lieux que nous venons de parcourir permettront aux Luisantais de se souvenir du rôle fondamental qu’il a eu dans le développement de la ville."

RECONNAITREZ-VOUS CES VISAGES ET CES INSTANTS D'ANTAN ?

raymond poirier luisant

 

RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL